Le produit: Tradition

La Patata della Sila se distingue et est appréciée en raison de ses qualités culinaires exceptionnelles, elle est particulièrement adaptée à la friture du fait de sa teneur élevée en matière sèche, présente dans les tubercules cultivés sur le haut plateau Silano. Relativement à cette qualité, une analyse a été menée sur la variété Agria, qui a été comparée avec des échantillons provenant d'autres zones de production. Les résultats ont démontré que la pomme de terre cultivée sur le haut plateau de la Sila présente des niveaux de matière sèche beaucoup plus élevés et, en conséquence, une meilleure aptitude à frire, ainsi qu’un goût typique plus marqué par rapport à des pommes de terre d’une autre origine. La Patata della Sila est perçue comme un produit de qualité supérieure par les populations installées autour du haut plateau de la Sila (Cosenza –Crotone – Catanzaro – Piana di Sibari) qui traditionnellement s’approvisionnent directement auprès des usines de production. Ce produit est particulièrement renommé dans les marchés de la Sicile, des Pouilles et de Campanie qui, au moment de la récolte, entretiennent des rapports commerciaux constants depuis les années 1950. Sa capacité de conservation et le fait qu’elle garde ses caractéristiques organoleptiques font de la Patata della Sila un produit historiquement utilisé pour la réserve d’hiver dans toute les régions mentionnées. L’excellente réputation dont jouit la Patata della Sila est également confirmée par l’énorme succès que remportent les manifestations populaires et les fêtes organisées, lesquelles attirent de très nombreux touristes, provenant principalement des régions citées ci-dessus et qui, chaque automne, se rendent sur le haut plateau afin de déguster l’exquis tubercule. D’un point de vue économique, ces données font apparaitre une source de revenus fondamentale pour les acteurs locaux qui, engagés dans le processus productif même, garantissent l'installation pérenne de choses et de gens dans le haut plateau, en le rendant vivant tout au long de l’année. Le lien culturel du produit au territoire est montré par les fêtes et manifestations parmi lesquelles nous pouvons citer pour leur tradition et la qualité de leurs exposants: Camigliatello Silano, où est célébrée depuis 1978, courant octobre, la célèbre Sagra della patata della Sila, conjointement à la Mostra Mercato della Patata della Sila et delle Macchine Agricole. De plus, depuis 1983, se déroule à Parenti une grande manifestation folklorique et culinaire sur la Patata della Sila ; le lien culturel est également souligné par le large emploi de la pomme de terre dans de nombreuses recettes typiques de la tradition gastronomique local, comme "des pâtes avec pommes de terre et œufs", des pâtes avec pommes de terre au "four", "des pâtes avec pommes de terre et courgettes", des pâtes avec pommes de terre, fenouil sauvage et "viande".

Le produit: Histoire

La culture de la Patata della Sila possède donc une histoire longue et documentée. Un premier signe est présent dans l’ouvrage Statistica del regno di Napoli del 1811. En 1955 naît le Centro Silano di Moltiplicazione e Selezione delle Patate da Seme avec la tâche de favoriser la diffusion de la tubercule certifiée. Certaines études attestent qu’à la fin des années 1980 (1988), le haut plateau de la Sila était l’un des principaux bassins de production de pommes de terre de semailles, en enregistrent l'ampleur supérieur moyen en absolu des usines. Depuis toujours la culture de la pomme de terre a représenté une importante source économique pour le haut plateau de la Sila. Au cours des années, les familles paysannes de la Sila ont transmis sans arrêt la culture de la pomme de terre et, bien que les origines de son introduction soient anciennes, c’est seulement depuis les dernières décennies que s'est développé, autour de sa culture, un système économique et productif.

Le produit: Processus productif

L'aspect pédoclimatique de la zone dans laquelle est cultivée la Patata della Sila revêt une grande importance. D'un point de vue granulométrique, les terrains du haut plateau de la Sila sont en majorité meubles, à tendance sablonneuse, à grain fin et donc très perméables et faciles à travailler; le pH est compris entre 5 et 6,5; enfin, ils sont richement composés de matière organique, et donc naturellement fertiles, avec dans certaines zones des valeurs atteignant 10,04%. Du point de vue pédologique, selon des études récentes (nous pouvons citer Lulli et al., 2002) il apparait que ces caractéristiques sont idéales pour la culture de la pomme de terre. Du point de vue climatique, le haut plateau de la Sila se caractérise par un climat extrêmement sec l'été et froid l'hiver. Les températures enregistrée montrent des valeurs croissantes entre avril et mai, idéales pour les semis. L'irrigation se fait avec de l’eau de source et les traitements y sont réduits au minimum grâce aux amplitudes thermiques estivales très fortes entre le jour et la nuit, à l'hiver rigoureux et à la neige qui nettoie le milieu d'agents nuisibles innombrables pour les cultures, les attaques de parasites sont extrêmement rares, circonscrites et donc aisément contrôlables. La croissance des plantes est en outre favorisée par l'amplitude thermique quotidienne et par le rayonnement prolongé, qui permettent d'obtenir une pousse lente et constante, favorisant l'accumulation de matière sèche et une maturation finale de la plante propre à donner un produit adapté à une longue conservation. La zone est totalement exempte de sources de pollution hydrique et/ou atmosphérique, car il n’y a pas d’industrie sur le territoire, le trafic de véhicules thermiques est très limité parce qu'il n' y a pas d’autoroutes ni d’autres voix de circulation. Qui plus est il y a sur le territoire une basse densité de population. L'exploitation des sols de la Sila est extrêmement réduite. En effet, la pomme de terre constitue le seul légume cultivé sur le haut plateau, avec une rotation au moins biennale sur le même terrain, où la solanacea vient habituellement alterné avec des céréales ou du fourrage. Du point de vue "social", la pataticoltura engage environ 1 200 familles. Le seul secteur de la production permet un chiffre d'affaires de plus de 15 millions d’euros brut. Or, si à cette donnée, on ajoute les couts représentés par les transports, les performances techniques et comptables, les équipements, les voitures et l’installations, les matériels pour le travail, les consommations de carburant, etc., le secteur pataticolo atteint le chiffre remarquable d'environ 500 millions d’euros. Le Produit : les Contrôles

Le produit: Contrôles

L'usage des dénominations d'origine enregistrée suppose un système de contrôle. L'article 37 du Règlement UE numéro 1151 de 2012 établit que soit vérifié le respect du cahier des charges. Les organismes de certification qui s'occupent de cette vérification doivent être accrédités en conformité au règlement européen EN 45011 ou au guide ISO/CEI 65 (c'est-à-dire ISO 17065). Chaque Dop ou Igp est contrôlée par un seul organisme de contrôle, indiqué par le comité promoteur et autorisé par le Ministère des politique agricoles alimentaires et forestières. L'autorisation est valide trois ans, après quoi il faut la renouveler. Naturellement, à n'importe quel moment, le comité promoteur ou, le cas échéant, le consortium de tutelle peut demander de remplacer pour différentes raisons l'organisme de contrôle autorisé. Le Ministère gère une liste des organismes de contrôle autorisés. Dans les étiquettes des Dop et Igp elle renvoie à la légende Certificato da Organsimo di Controllo organizzato dal Mipaaf (Certifié autorisé par l’Organisme de Contrôle par le Mipaaf) qui confirme la garantie de la part des Autorités publiques compétentes sur le système de contrôle. La vigilance sur l'activité des organismes de contrôle est à la charge des Régions et des Provinces autonomes et du Ministère des politique agricoles alimentaires et forestières. Annuellement les organismes de contrôle fournissent les données relatives aux vérifications faites sur les Dop et Igp dont ils sont responsables. Le contrôle sur la conformité du produit Patate della Sila au cahier des charges est effectué par une structure de contrôle, conformément à tout ce qui a été établi par les articles 10 et 11 du Reg.(NOUS, N. 510/2006). Cette structure est l'organisme de contrôle ICEA - 2, rue Nazario Sauro, 40121 Bologne - tél. +39 051.272986 fax +39051.232011 - icea@icea.info.

Le produit: Caractéristiques

La Patata della Sila est un produit de la montagne, cultivé sur le haut plateau de la Calabre à une altitude de 1 200 mètres, dans le milieu intact du Parc National de la Sila. Le sol riche en potassium, l'irrigation avec de l’eau de source, ainsi qu’un microclimat avec des amplitudes thermiques fortes, tout cela lui confère des caractéristiques uniques. Cultivée sur le haut plateau de la Sila, à plus de 1 000 mètres d’hauteur, il s’agit d’un tubercule de l'espèce Solanum tuberosum, de la famille des Solanacées, obtenu à partir de la variété Agria (à pâte jaune), Desirèe (rouge), Ditta, Majestic, Marabel, Nicola. De forme ronde, ronde-ovale ou longue-ovale, avec une peau résistante au frottement, le produit présente un pourcentage d'amidon supérieur à la moyenne et une pulpe compacte, avec un haut pourcentage de substance sèche qui en garantit les hautes qualités culinaires et une adaptation particulière à la friture. Ses caractéristiques, qui la rendent adaptée à la conservation, sont dues aux conditions pédoclimatiques: en effet elle est cultivée sur de terrains essentiellement sableux et perméables et de travail facile. La croissance est constante et lente, car favorisée par le climat extrêmement sec l'été et froid l'hiver, avec une amplitude thermique quotidienne et un rayonnement continu. Les conditions climatiques protègent également de manière naturelle les attaques éventuelles de parasites, ce qui permet de réduire les traitements au minimum; la zone est en outre totalement exempte de sources de pollution atmosphérique ou hydrique. A cela il faut ajouter que la Patata della Sila pousse dans une zone sans aucune usine industrielle et avec un faible taux de population. De plus elle est irriguée avec de l’eau de source. La zone de production concerne les communes du haut plateau de la Sila. Enfin, la Patata della Sila est inscrite dans le tableau des produits de montagne reconnu par l'UE produit IGP.